0033 (0)1 84 800 400

Faire une FIV à l’étranger

La fécondation in vitro est l'une des techniques de procréation assistée les plus réussies et les plus largement utilisées. De plus, elle peut être utilisée par les couples hétérosexuels, les couples de même sexe ou les femmes célibataires qui souhaitent avoir un bébé. Cependant, en ce qui concerne l'accès au traitement par FIV, les réglementations diffèrent d’un pays à l’autre. Il en est de même pour les prix de la FIV qui varient considérablement. Quelles sont les destinations les plus populaires pour une FIV ? Combien coute ce traitement à l’étranger ? Et quels sont les facteurs dont il faut tenir compte avant de faire une FIV à l’étranger ?

Pourquoi faire une FIV à l’étranger ?

Selon une étude réalisée par le portail de tourisme médical Fertility Clinics Abroad, 93% des couples qui suivent ou envisagent une FIV souhaitent partir à l'étranger pour leur traitement de procréation assistée. Les coûts élevés de la FIV dans leur pays d'origine semblent en être le facteur déterminant. 68% d’entre eux déclarent effectivement qu'ils envisagent un traitement à l'étranger en raison de tarifs plus abordables.


Bien que le prix attractif joue un rôle important, ce n'est pas le seul motif qui pousse les célibataires ou les couples qui souhaitent fonder une famille à rechercher une FIV à l’étranger. En effet, chaque pays a des réglementations spécifiques quant à l'âge autorisé de la fécondation in vitro et le nombre d'embryons qui peuvent être implantés. Aussi, certains pays n'autorisent pas les femmes célibataires ou les couples de même sexe à suivre un traitement FIV. D’autres autorisent le traitement à l'aide de sperme de donneur, mais pas avec des ovules ou des embryons de donneur. Ainsi, afin d’éviter les restrictions légales de leur pays d'origine, certaines personnes se tournent vers des pays étrangers pour assouvir leur désir d'avoir un bébé.

Par ailleurs, certains patients choisissent de faire une FIV à l’étranger en raison du taux de réussite élevé des FIV dans certains pays, et d’autres le font pour éviter les longues listes d'attente pour un donateur dans leur pays d’origine. Pour toutes ces raisons, entre 50 000 et 60 000 personnes voyagent à l'étranger chaque année pour rechercher des traitements de fertilité d’après les statistiques.


Combien coûte une FIV à l’étranger ?

Il existe un grand nombre de pays qui proposent un traitement de l'infertilité. Le coût de la FIV varie énormément d’un pays à l’autre. Mais sans surprise, les destinations les plus prisées pour une FIV sont celles qui offrent les prix les plus bas et le meilleur rapport qualité-prix. Les patients qui souhaitent faire une FIV à l’étranger tiennent aussi compte du coût du voyage et de l'hébergement. Ainsi, nombreux sont ceux qui profitent des taux de change attractifs dans certains pays, tout en choisissant des cliniques réputées par leur service de qualité et qui proposent une FIV avec séjour médical tout compris. Voici une liste d'estimation des prix de la FIV dans différents pays :


Pays Prix (€) d'un seul cycle de traitement FIV
Turquie à partir de 2 800 € (avec séjour)
Tunisie à partir de 2 850 € (avec séjour)
Russie à partir de 2 850 €
République Tchèque à partir de 3 100 €
Espagne à partir de 3 500 €
Grèce à partir de 3 600 €
France à partir de 5 000 €
Belgique à partir de 5 500 €
Allemagne à partir de 5 500 €
Royaume-Uni à partir de 7 000 €
FIV Tunisie (IAC)

Comment choisir sa destination pour une FIV ?

Certains pays sont plus populaires que d’autres pour une fécondation in vitro, notamment en raison des prix attractifs et du taux de réussite élevé de la procédure. Mais, les couples touchés par des problèmes d'infertilité choisissent également leur destination pour un traitement FIV en fonction de :

La proximité

Les couples engagés dans un processus de FIV doivent faire plusieurs tentatives pour avoir un bébé. Ce qui implique des voyages réguliers vers le pays choisi pour le traitement de l'infertilité. Les patients ont donc tendance à choisir des destinations proches de leur pays de résidence. C’est plus pratique et confortable et ça leur permet de payer leurs billets d'avion moins cher. Par exemple, bien que l’Inde soit l’un des pays les moins chers du monde pour une FIV, avec plus de 500 cliniques et une grande expérience dans le secteur, ce n'est pas une destination que la plupart des couples américains, britanniques ou européens peuvent se permettre de visiter plus d'une fois. Inversement, grâce à des vols rapides et bon marché, les cliniques en Europe ou en Afrique du nord sont beaucoup plus accessibles.

La réglementation

Il existe des limites juridiques, morales et éthiques qui peuvent affecter le choix de la destination pour un traitement FIV. Par exemple, de nombreux couples sont attirés par des pays comme l'Ukraine et la Russie en raison de la facilité d'accès aux mères porteuses, tandis que d'autres sont séduits par les lois qui protègent l'identité des donneurs de sperme et d'ovules, comme celles de la République tchèque et de la Grèce. Dans la majorité des pays Européens comme la France, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie, le traitement de l'infertilité n'est accessible qu’aux couples mariés et hétérosexuels, contrairement à la Belgique ou l’Espagne qui autorisent la PMA pour toutes les femmes.